Ethica Clinica

Ethica Clinica est une revue d’éthique destinée à tous les professionnels de la santé, qu’ils travaillent en hôpital général, en hôpital psychiatrique, en maison de repos ou encore à domicile.

Son ambition est moins d’apporter des réponses toutes faites que de permettre une prise de distance par rapport à des situations de terrain parfois difficiles, voire taboues, espérant ainsi aider les soignants mais aussi les institutions à mettre en mots leurs propres interrogations sur leur pratique, et à prendre les décisions qu’il leur faudra assumer.

Le Comité de rédaction organisé en réseau interdisciplinaire et pluraliste, veille à la concrétisation de ces objectifs avec le soutien d’un Comité scientifique international.

Chaque numéro (4 par an) développe un thème précis, en regroupant des articles accessibles, rédigés pour la plupart par des professionnels du soin. Toutes les informations relatives aux numéros déjà parus peuvent être obtenues en consultant ce site.


  A paraître en 2019-2020

  • La peur en médecine
  • Le consentement
  • Les méthodes pour faire de l'éthique
  • Soigner des adolescents
  • La politisation du monde de la santé

  Dernière édition

De l'hôpital au domicile - Numéro 95

Tous les sondages le confirment : en cas de maladie, une grande majorité de patients dit souhaiter rester chez soi, ou y retourner au plus vite lorsqu’une hospitalisation s’est avérée indispensable. Plutôt que de se demander pourquoi l’hôpital est perçu comme si peu accueillant, les responsables politiques y ont vu un prétexte pour réorganiser le paysage des soins : fermeture de lits, réduction des durées de séjour, multiplication des hospitalisations de jour, voire hospitalisation à domicile quand c’est possible. La rationalisation de l’offre de soins à travers la constitution de gigantesques réseaux hospitaliers impersonnels s’inscrit dans ce contexte. Mais le peuple est deux fois gagnant : sa préférence exprimée dans les enquêtes est exaucée – il sera renvoyé plus vite chez lui –, et l’endettement des générations futures pour financer la Sécurité Sociale d’aujourd’hui devrait diminuer d’autant. Que demander de plus ? […]

Lire l'éditorial