39-Faut-il redéfinir l'éthique de la recherche médicale?

Faut-il redéfinir l'éthique de la recherche médicale ?
€ 7,50
Frais d'envoi inclus

Table des matières

EDITORIAL
LES PRINCIPES
Quelle tâche pour l'éthique de la recherche, par H. Doucet
Les comités d'éthique face à la loi. Analyse d'un accueil mitigé, par S; Carbonnelle et J-M. Longneaux
La recherche médicale en panne pur les patients des pays en développement, par H. Lorinquer
EN PRATIQUE
Est-il éthique de faire de la recherche en pédiatrie ? L'étude du médicament comme exemple, par J-P. Langhendries
Le respect de l'embryon humain et son utilisation à des fins thérapeutiques, par D. Moulin
Ethique et recherche sur le sujet âgé, par D. Vanpee, M. De Saint-Hubert, D. Schoevaeds, Ch. Swine
La souris dans nos laboratoires : entre anthropocentrisme et biocentrisme, par J-P. Beaufays, L. Spano, E. Di Pietro, B. Schils
Bioproduction d'anticorps monoclonaux vers une intégration du bien-être animal en Belgique, par J-P. Beaufays, L. Spano, E. Di Pietro, B. Schils

Editorial

La recherche médicale – et notamment celle menée par les firmes pharmaceutiques – n’a pas pour vocation le bien-être des personnes souffrantes. Elle est d’abord une entreprise entre les mains d’actionnaires qui ne visent qu’un seul objectif : la rentabilité. Si le bien-être des patients a une place dans cet univers, c’est en tant que marchandise. Dans ce milieu, l’éthique fait sourire, à moins que, sous la forme d’un label, elle permette d’augmenter un peu plus encore le chiffre d’affaire. 

Lire la suite de l'éditorial

Back to Top