86-Les réseaux de soins

Les réseaux de soins
€ 15,00
Frais d'envoi inclus

Table des matières

Editorial
J.-M. Longneaux
 
Les réseaux en question
Je travaille en réseau, tu travailles en réseau, il travaille en réseau, nous…
D. De Riemaecker
Travailler en réseau : pourquoi, pour qui et comment ?
Th. Wathelet
Secret professionnel et réseaux de soins : si nous partagions nos silences ?
Ed. Barthélemi
Réseaux de soins et santé publique sont-ils compatibles ?
M. Tomas
Réseaux de santé et de soins : dispose-t-on d’un chef d’orchestre pour une symphonie sans fausse note ?
Fr. Roucoux
Le réseau au service de quoi ?
J.-M. Longneaux
 
Réseaux en santé mentale
Quelle place pour l’usager dans le réseau de soins de santé mentale ?
M.-Fr. Meurisse
De psychiatrie en santé mentale, de secteur en réseau : quelles transformations pour quels enjeux ?
N. Henckes
Faire de l’éthique clinique en réseau ?
L. Morelli
Travailler en réseau : quand la psychiatrie s’invite chez vous !
M. Jeanty
Avoir du réseau, ou pas, en psychiatrie
W. Schuller, G. Deschietere
Comment sensibiliser de futurs professionnels aux pratiques en réseaux ? Une expérience menée avec des étudiants en Haute Ecole
M.-Cl. Lebas, Fl. Simon, Fl. Gabriel, M.-Fr. Meurisse
 

Editorial

Deux sortes de réseaux se développent aujourd’hui : ceux qui organisent les soins de l’hôpital au domicile, en passant par les centres de revalidation, etc. En Belgique comme à l’étranger, la santé mentale est pionnière : le mouvement de désinstitutionalisation de la psychiatrie a réorganisé les soins sur le lieu de vie des patients, qu’il s’agisse de leur domicile ou de structures protégées. La justice, les aides sociales, les lieux de formations, tous sont invités à se coordonner pour accompagner les personnes en difficulté. Dans le secteur des personnes âgées, les soins se déclinent du domicile à la gériatrie en passant par les maisons de repos : ici aussi se coordonnent des infirmières, des aides sociales, des aides-soignantes, des aides familiales, le médecin traitant, la famille, etc. Mais un autre réseau voit le jour aujourd’hui : suivant en cela un mouvement général dans les pays occidentaux, les hôpitaux généraux sont invités, eux aussi, à se mettre en réseau  sur un territoire donné, ce qui signifie rationaliser leurs ressources en regroupant les services, en supprimant les doublons, etc...

Lire la suite de l'éditorial

Back to Top