95-De l'hôpital au domicile

De l'hôpital au domicile
€ 16,00
Frais d'envoi inclus

Table des matières

Éditorial
J.-M. Longneaux
 
Soins à domicile
Spécificités du métier d’infirmier-ère à domicile, par L. Demblon, B. Vermeulen
Home sweet home. Quitter l’hôpital pour rentrer chez soi, par N. Muhadri, Et. Gourdin
Hospitalisation à domicile : les TIC à la rescousse pour un ballet soignant sans faux pas ? par Fr. Roucoux
L’émergence des aidants proches : un phénomène nouveau ? Non, une évolution sociétale, par G. Aubouy
Regard éthique porté sur le parcours patient au sein du réseau ville-hôpital, du mythe aux enjeux contemporains, par J. Zimowski
Médiation des plaintes et Soins à domicile, par Th. Van Hirtum
 
Soins en santé mentale à domicile
Du soin hospitalier au soin à domicile, le travail des équipes mobiles en santé mentale, par Equipe mobile Diapazon
L’accompagnement au domicile ou comment recréer du lien : l’expérience de l’Initiative Spécifique «Trait d’Union» du Service de Santé Mentale d’Arlon, par St. Chavanne, M. Jeanty
 
Naître à domicile
Accouchement à domicile assisté : liberté menacée ! par N. Köchli
D’un projet de naissance au domicile à un accouchement vécu en milieu hospitalier, par Th. Hebbelinck
 
Vieillir et mourir chez soi
Le droit au risque, par Th. Pepersack
Lettre à Mathéo, par J. Paul
Mourir à la maison : partage d’expériences, par Équipe Reliance asbl

Editorial

Tous les sondages le confirment : en cas de maladie, une grande majorité de patients dit souhaiter rester chez soi, ou y retourner au plus vite lorsqu’une hospitalisation s’est avérée indispensable. Plutôt que de se demander pourquoi l’hôpital est perçu comme si peu accueillant, les responsables politiques y ont vu un prétexte pour réorganiser le paysage des soins : fermeture de lits, réduction des durées de séjour, multiplication des hospitalisations de jour, voire hospitalisation à domicile quand c’est possible. La rationalisation de l’offre de soins à travers la constitution de gigantesques réseaux hospitaliers impersonnels s’inscrit dans ce contexte. Mais le peuple est deux fois gagnant : sa préférence exprimée dans les enquêtes est exaucée – il sera renvoyé plus vite chez lui –, et l’endettement des générations futures pour financer la Sécurité Sociale d’aujourd’hui devrait diminuer d’autant. Que demander de plus ? […]

Lire la suite de l'éditorial

Back to Top