61-La greffe, d'un corps à l'autre

La greffe, d'un corps à l'autre
€ 14,00
Frais d'envoi inclus

Table des matières

Editorial, par J.-M. Longneaux
TEMOIGNAGE :
Parcours d'un transplanté, ses joies, ses doutes, par 'un patient'
AU FOND
Le don d'organe, progrès technique ou geste d'humanité ?, par M.-Fr. Meurisse, M. Meurisse
Enjeux éthiques et psychiques de la transplantation d'organe, par M. Estenne
Soi, corps de soi, corps de l'autre - la greffe d'organe, par J. Wautier
Le cadre juridique belge du prélèvement et de la transplantation d'organes : choix éthiques et résultats pratiques, par A.-C. Squifflet
Christianisme, Islam et Judaïsme : greffer du symbole en transplantation, par G. Terlinden
EN PRATIQUE
Vol et trafic d'organes et bioéthique en Islam, par M. Khiati
A propos de la complexité de certains prélèvements : l'exemple du prélèvement à cœur non-battant, NHBD-catégorie III, par D. Jacquemin, D. Van Deynse, P. Evrard
Euthanasie et don d'organes, par B. Hanson, Fr. Vanhoslbeeck
Ethique et transfusion, par J.-Cl. Osselaer
Le don de sperme, accès aux origines et paternité, par P. Jouannet
La transplantation rénale pédiatrique en Algérie. Pourquoi ? Quand ? Comment, par J.-P. Squifflet, A. Benzia,e; T. Rayane, D. Ramdani, M. Benabadji

Editorial

Le titre de ce numéro d’Ethica Clinica doit s’entendre en trois sens au moins. Le greffon passe évidemment d’un corps (celui du donneur) à un autre corps (celui du receveur).  Mais la greffe fait aussi passer le corps du receveur d’un statut à un autre : ce corps qui était exclusivement sien devient un autre corps, altéré, squatté par un intrus pourtant si vital. Enfin, la greffe qui serait d’abord une question de corps, de greffon, de technique renvoie le receveur à la question lancinante de l’autre, de cet autre, le plus souvent anonyme, qui a donné ses organes.

Lire la suite de l'éditorial

Back to Top