77-Et si l'autonomie était une illusion ?

Et si l'autonomie était une illusion ?
€ 14,00
Frais d'envoi inclus

Table des matières

Editorial : J.-M. Longneaux
Au fond
Pour en finir avec l'autonomie du patient ?, par L. Ravez
Autonomes ensemble mais pas tout seul, par B. Vercruyse
De l'autonomie comme principe d'exclusion, par O. Philippart e Foy
L'autonomie du patient : une bataille pas définitivement gagnée !, par R. Guibe
En route vers l'autonomie. En hommage à Ph. Béague, par M. Christophe
Lorsque l'autonomie du patient nous déloge de nos repères habituels, par D. Jacquemin
Démence, autonomie décisionnelle et autonomie du Soi, par B. N. Schumacher, P.-Y. Meyer
La planification anticipée des soins pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et la question de l'autonomie, par S. Carbonnelle, N. Rigaux
De la protection de l'incapacité ... à la capacité protégée, par Fr.-J. Warlet
Recensions
Desmet Marc, Grommen Ria, L'autonomie en question. Approches psychologiques et spirituelles
Moreau N., Larose-Hébert (Dir. De),  La souffrance à l'épreuve de la pensée

Editorial

C'est en toute autonomie que le patient doit consentir aux soins, ou les refuser. Pour cela il doit être clairement informé sur son état, et n’être soumis à aucune pression, ni de la part de sa famille, ni de la part des soignants. Aucune autre détermination, comme par exemple des difficultés financières, ne peut l’influencer. Une fois qu’il a pris position par lui-même, sans que rien ne l’incline en un sens ou en un autre, sa décision doit donc être entendue comme autonome : « voilà ce que lui, par lui-même, il veut ! ». Mais suffit-il de vouloir ainsi, ou plus précisément de revendiquer son propre vouloir pour se persuader de décider en toute autonomie et pour exiger des autres qu’ils nous respectent dans cette liberté-là ?

Lire la suite de l'éditorial

Back to Top