UNESSA décrypte l'actualité

Dans le cadre des réformes hospitalières et budgétaires qui impactent le secteur, UNESSA décrypte certaines idées reçues...


Le financement des soins de santé doit être rationalisé

La rigueur budgétaire risque de peser sur le volume de l’emploi dans le secteur et, indirectement, sur la qualité des soins offerts au patient !


On entend :

« Le gouvernement fédéral n’a pas diminué les montants consacrés au budget des soins de santé. Au contraire, il a augmenté de plus de 500 millions en un an.
Les économies sont réalisées par rapport à une norme de croissance théorique » 

Vraiment ? Le budget des soins de santé est-il en augmentation ?
Que disent les chiffres ?

UNESSA décrypte :

FINANCEMENT-LeFinancementDoitEtreRationalise-MC-(1).jpg

Source : MC Informations, n° 259
Dans l’absolu, le budget des soins de santé est effectivement en hausse chaque année, au même titre que les dépenses réelles.

Cela étant, l’année 2015 a marqué un tournant dans cette tendance, suite à la décision de diminution de la norme de croissance théorique utilisée lors de la fixation de l’objectif budgétaire. En conséquence, les dépenses réelles ont pour la première fois dépassé le budget des soins de santé.

FINANCEMENT-LeFinancementDoitEtreRationalise-OCDE.jpg
Source (Elina Suzuki, OCDE, « Bâtir les systèmes de santé de demain : un regard international »)

Autre tendance, qui ne concerne pas que la Belgique : les dépenses en soins de santé dépassent, parfois de loin, la croissance économique.

L’enjeu n’est donc pas de savoir si le budget des soins de santé est bien en hausse (c’est le cas), mais plutôt s’il est en adéquation avec les besoins réels !
Le constat à cet égard est interpellant : les derniers exercices budgétaires sont symptomatiques d’un décrochage entre les dépenses et leur (capacité de) financement ! Les évolutions démographiques, la chronicisation des soins et l’évolution des techniques de prise en charge sont autant de facteurs pouvant aggraver cet état de fait.
Il importe donc de garantir un cadre budgétaire réaliste et adapté à la réalité du secteur.

 
UNESSA estime que la rigueur budgétaire risque de peser sur le volume de l’emploi dans le secteur et, indirectement, sur la qualité des soins offerts au patient !

Annexe(s) attachée(s) :
Back to Top