UNESSA décrypte l'actualité

Dans le cadre des réformes hospitalières et budgétaires qui impactent le secteur, UNESSA décrypte certaines idées reçues...


Le patient est au centre du nouveau paysage hospitalier

L’amélioration de la qualité des soins en fonction des besoins des patients est au coeur d’une organisation de l’offre de soins en réseau.
 
On entend :
« … le patient au centre de nos préoccupations … 
un nouveau paysage pour des soins de qualité, accessibles et abordables … 
les réseaux entre hôpitaux favorisent la qualité et l’accessibilité des soins »
Vraiment?
Les réseaux hospitaliers permettent-ils de meilleurs résultats? 

UNESSA décrypte :

La réforme hospitalière envisage de donner une place centrale à certains centres de référence. Selon le KCE1, concentrer en un même lieu des soins spécialisés est un vecteur de qualité : meilleure chance de survie et moins de rechutes et complications pour le patient. La qualité y serait évaluée à l’aide d’indicateurs et les patients devraient être impliqués activement dans le parcours clinique qui leur serait proposé.
 
A ce jour, les indicateurs de qualité indispensables au suivi sont encore à élaborer. Or, les réseaux hospitaliers qui seront la base de cette réforme hospitalière, devraient être mis sur pied en 2018.
Deux aspects semblent donc être oubliés dans la réforme : 
  • la place du patient et le système de qualité : La qualité doit inclure les résultats rapportés par les patients (PROMs2)
  • L’évaluation de l’impact des réseaux de soins doit explorer la « dimension patient/usager »3
 
UNESSA s’interroge donc… Qu’en sera-t-il de la réalité perçue de la qualité par les patients : 
  • l’accessibilité des soins : la mobilité des patients et leurs familles dépend de la concentration de l’offre et de la localisation des centres spécialisés ;
  • le coût des transports secondaires entre sites hospitaliers d’un même réseau ;
  • les habitudes et les flux de patients (communauté culturelle et d’appartenance) ;
  • le libre choix du patient face à la répartition des soins au sein d’un réseau.
 
UNESSA estime que le patient doit rester réellement au centre de nos préoccupations.
 
La qualité ne se décrète pas, elle se construit et se constate sur base d’indicateurs de résultats cliniques et du point de vue du patient ! 
 
 
Glossaire 
Centre de référence : un ensemble de compétences pluridisciplinaires combinant l'expertise clinique et technique reconnue dans la prise en charge de pathologie rares/complexes spécifiques.
Indicateur de qualité : permet de mesurer un état de santé, une pratique ou la survenue d’un événement. Il évalue la structure, le processus ou le résultat, et peut être recueilli à partir de différentes sources de données. C’est un élément indispensable pour mesurer l’impact des actions entreprises.
 
Sources
1 KCE reports 75B : Guideline pour la prise en charge du cancer oesophagien et gastrique : éléments scientifiques à destination du Collège d’Oncologie (2008). Update KCE report 179B (2012)
KCE report 219Bs : Organisation des soins pour les adultes avec un cancer rare ou complexe (2014)
2 L’International Consortium for Health Outcomes Measurement (ICHOM) propose de collecter des sets d’indicateurs standardisés dans lesquels se trouvent les Patients Related Outcomes (PROM’s). Voir les projets pilotes « AVC » pilotés par la PAQS – www.paqs.be . Modèle Triple Aim – Institute for Healthcare Improvement www.ihi.org  – Voir : www.chroniccare.be
3 « L’évaluation des réseaux de soins : enjeux et recommandations, in Bulletin d’information en économie de la santé n°37 – juin 2001.
 

Annexe(s) attachée(s) :
Back to Top